Paysages à très grande vitesse

Le TGV roule vers Strasbourg à 300km/h, traversant la  Lorraine. Le paysage défile, images subliminales à peine entre-aperçues, déjà disparues. Captés le soir dans la lumière d’hiver,  voici des tableaux inspirés par Sisley, Utrillo, Turner ou Vuillard.

 

 

 

 

Paysages énigmatiques, immergés dans le rêve, presque irréels.

 

 

_20160110_165048

 

 

 

 

 

7 réflexions

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s