Morgenstreich au carnaval de Bâle

Le carnaval   joue un rôle social capital à Bâle.  Des cliques (groupes d’habitants) se forment pour choisir un thème, un costume.  La préparation dure des mois, on répète sans se lasser les morceaux de fifre rythmés par les  tambours, on peaufine son costume et les lanternes.Toute la population y participe, des plus jeunes aux plus vieux.

Le morgenstreich ouvre le carnaval qui dure 3 jours entiers.  A 4 heures du matin précises (on est en Suisse!), les lumières de la ville s’éteignent, le défilé commence alors. Il est parfois difficile de  se diriger avec un masque!

JST_3716-2

Dans la nuit noire,  lanternes portées sur la tête sont les seules sources de lumière.

JST_3832

 

JST_3788

JST_3774

Chaque clique emprunte un trajet différent, elles se croisent, s’enchevêtrent,  au milieu de la foule. Point de parcours officiel ou de barrières, c’est un joyeux embouteillage.

JST_3874

JST_3963

Les lanternes s’entrecroisent,  de toutes formes et couleurs.

 

 

Toute la ville retentit aux sons du picolo et du tambour joués par les cliques.

JST_3902

 

JST_3911

JST_3865

 

Des panneaux lumineux, artistiquement peints,  illustrent un  thème souvent en relation avec la politique de la ville ou un fait de société.

JST_3891

 

JST_3887

 

 

Mais à la fin, le plus important, après avoir déposé panneaux, masques, tambours et lanternes, c’est de se retrouver pour manger la soupe à l’oignon et boire une bière.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s