les enfants des kasbah

Vu Au Maroc, il y a des enfants partout. Même dans les petits villages, c’est la foule à la sortie des écoles et des collèges.

Parfois, les petits s’enfuient comme des moineaux quand ils voient un appareil photo.

Bien souvent, aussitôt vus, ils disparaissent !

 

 

Mais, le plus souvent,  dès qu’ils nous voient, ils s’approchent et le plus courageux demande invariablement: « Donne un dirham », ou « donne un bonbon » . Ce n’est qu’une entrée en matière, une façon d’établir le contact avec l’étranger. En général, quelques mots d’arabe de refus suffisent à calmer les quémandeurs.   Alors, la relation change, et une complicité s’établit.

Ils sont contents d’être pris en photo sur leur terrain de jeu, les ruines des kasbah abandonnées!

 

 

 

Une fois  la confiance établie, on peut mettre entre leurs mains l’appareil photo.

 

Alors les plus malins s’en donnent à coeur joie, et font de superbes portraits de leurs copains.

 

 

Les petites filles sont toujours très discrètes, mais en de telles occasions, elles franchissent le seuil de la porte.

Un autre jour, c’est une chorégraphie moderne que nous offrent les enfants dans le décor incroyable d’un ksar…

 

Les plus grands sont sérieux, on ne plaisante pas avec son image!

 

2 réflexions

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s