Le miracle de San Gennaro

En l’an 305 de notre ère, l’évêque de Bénévent et futur saint patron de Naples, San Gennaro, est décapité lors des grandes persécutions ordonnées sous le règne de l’empereur Dioclétien. Son sang, recueilli par l’une de ses parentes et conservé depuis dans deux ampoules, va être à l’origine d’un « miracle » qui se produit encore de nos jours.

Selon la tradition, le sang de San Gennaro se serait liquéfié pour la première fois lorsqu’il fut approché du corps du saint pendant son transfert vers les catacombes de Capodimonte. D’un point de vue historique, la première mention de ce phénomène date du 17 août 1389, lors de la fête de l’assomption pendant laquelle les ampoules furent exposées.

Ce phénomène « miraculeux » se reproduit depuis à l’occasion de cérémonies organisées à cet effet, trois fois par an de nos jours, en particulier le 19 septembre, date anniversaire de son martyr. La cérémonie a lieu au Duomo, cathédrale de Naples. Les Napolitains  et de nombreux exilés  ne manquent pas de venir vénérer San Gennaro à l’église en faisant brûler des cierges. Une manifestation de foi qui est rare aujourd’hui.

Le miracle est important. En effet l’avenir de la ville est en jeu : une liquéfaction rapide du sang est gage de prospérité et bonheur pour Naples, mais de sombres heures attendent la ville si elle tarde à se produire voire n’a pas lieu du tout.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s