Athènes, capitale du Street art

Si vous avez déjà visité l’Acropole, si vous avez déambulé au musée national, au musée de l’Acropole, au musée d’Art  cycladique, au musée Byzantin, si vous avez assisté à la relève de la garde devant le parlement, si la Plaka n’a plus de secret pour vous, alors il est temps de plonger dans la vraie vie d’Athènes. Il suffit de quitter les grandes artères et d’emprunter les petites rues autour de la Place Omonia,  d’aller  à Psiri,  ou de se balader derrière les halles.

Vous découvrirez des rues aux façades couvertes de tags, fresques, inscriptions et graffitis. Rien n’échappe aux graffeurs. Palissades, maisons vides et souvent abandonnées, murs, tout est bon pour laisser sa trace.  Les rideaux de fer des  boutiques fermées depuis la crise offrent aussi un support idéal.  Athènes, durement touchée par la crise économique, manifeste sa révolte. Ici, plus qu’ailleurs,  la rue crie et l’art crie la rue. ( voir l’article Cris de la rue ou l’art crie la rue).

 

 

A Athènes, on ne sa cache pas pour graffer, c’est une débauche de  couleurs, de signes, d’images, et même les carrosseries des voitures contribuent à illuminer la ville en renvoyant les éclats de couleur

 

 

Mais les vives couleurs ne font pas oublier que la crise est passée par là.  Immigrés venus de Syrie et d’Irak viennent gonfler la foule des laissés pour compte, des  retraités sans ressources. Et malheureusement, drogue et prostitution sont de la partie.

 

 

Une réflexion

Répondre à gene3025 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :